CALM, l’album bluffant des 5SOS

Les 5 Seconds Of Summer – ou 5SOS pour les intimes – ont dévoilé en ce 27 mars leur quatrième album : C A L M. Le titre est en référence aux initiales des membres du groupe : Calum Hood (basse, synthé, voix), Ashton Irwin (batterie, choeurs), Luke Hemmings (voix principale, guitare) et Michael Clifford (guitare, voix).

Le groupe avait déjà partagé quelques titres dont l’électro-rock Easier sortie il y a bientôt un an et Teeth dont on adore le grunge. Les 5SOS s’étaient essayés à un nouveau style sur ses deux titres, on s’attendait donc de même pour C A L M et on a été servi !

Premier titre, première surprise. Dès les premières secondes de Red Desert, des harmonies résonnent, une intro surprenante qui a instantanément capté notre attention.  Le rythme est prenant à souhait et les harmonies donnent une dimension à la chanson, on adore. Sans parler du pont, où batterie et guitare sont reines, tout simplement divin. Le groupe avait enregistré des harmonies superposées pour la première fois avec leur reprise de Killer Queen de Queen et a voulu renouveler l’expérience, à voir le résultat, on ne peut qu’approuver.

No Shame, et son clip qui dénonce notre société, nous donne la pêche. Les instruments sont détonants et il nous faut à peine une écoute pour chanter le refrain à tue-tête.

 

Old Me parle du fait de reconnaître ses erreurs du passé et d’accepter que celui-ci fait partie de nous. Le clip retrace le parcours des 5SOS, un cadeau rempli de nostalgie pour leurs fans. Old Me est la chanson à laquelle on accroche le moins de l’album mais bizarrement, c’est celle qui nous reste le plus en tête.

Wildflower est décrite par les 5SOS comme le Frankenstein de tout ce qu’ils aiment dans la musique et cela se ressent : les styles musicaux sont mélangés, ce qui peut être un peu déconcertant au premier abord mais qui devient très vite addictif. Wildflower est à CALM ce que Babylon est à Youngblood, en effet, Calum Hood est le principal chanteur sur ce titre.

 

Best Years est une déclaration d’amour portée par la voix captivante de Luke Hemmings.

On décrirait Not In The Same Way comme un beau désordre qui va de pair avec les paroles qui sont à propos d’une relation chaotique. Le rythme est saisissant et la voix de Luke Hemmings dans le pont est renversante.

Lover Of Mine a été écrite par Luke Hemmings et sa petite-amie Sierra Deaton. Cela explique la forte émotion que l’on ressent dans la voix du chanteur. Après le premier refrain, d’autres instruments se joignent à la guitare et au piano pour donner plus de profondeur à la chanson qui se finit par une outro musicale. De part la voix, l’émotion et les instruments, la chanson est poignante et nous fait penser à une musique de film.

Place au contraste avec Thin White Lies. Les mélodies envoûtantes, presque sensuelles sur le refrain, nous font oublier les paroles tristes jusqu’à ce que I don’t think I like me anymore. Can someone tell me who I was before? soit chanté avec fragilité.

EQB1jT9W4AEeyAv
© Andy DeLuca

Une guitare, une voix, Lonely Heart commence en toute légèreté. Puis la chanson s’accélère peu à peu et le refrain explose avec des chœurs. Les refrains nous font penser à un hymne qui pourrait être chanté lors d’une marche et pour notre part, nous sommes déjà prêts à scander les paroles.

L’album se finit sur une note plus posée avec High. L’instrumental est simple et le titre est porté par Luke Hemmings qui nous charme avec sa voix pleine de vulnérabilité. Quand la chanson s’achève, elle laisse comme un vide, que l’on comble en appuyant sur replay.

Les 5SOS proposent un album riche et divers musicalement et dans lequel Luke Hemmings brille plus que jamais vocalement. Comme avec leur précédent album Youngblood, le groupe propose des sons qui leur sont inédits. C’est ce qu’on apprécie chez les 5 Seconds Of Summer, ils ne sont pas toujours là où on les attend et arrivent à innover tout en gardant leur identité musicale. On trouve Michael Clifford discret sur cet opus, outre les chœurs, il n’est pas présent vocalement – une première – et la guitare se détache que sur Red Desert et Thin White Lies. La batterie est, quant à elle, de plus en plus mise en avant dans la discographie des 5SOS, à notre plus grand plaisir.

On vous conseille d’écouter C A L M dans sa totalité et dans l’ordre mais si on devait sélectionner quelques titres pour donner un aperçu de l’album, ce serait Red Desert, Teeth, Wildflower et Lover Of Mine.

Personnellement, nos chouchoutes sont Red Desert, Lonely Heart et Not In The Same Way.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s