Playlist féministe pour la journée des droits de la femme

En l’honneur de la journée des droits de la femme, nous avons sélectionné des titres aux messages féministes et d’émancipation pour accompagner cette journée militante en musique.

Miley Cyrus tient à sa liberté et le dit haut et fort ! La chanteuse propose un clip féministe intersectionnel pour son titre Mother’s Daughter, une diversité importante et qui fait du bien :

Don’t fuck with my freedom!

Angèle a occupé les stations de radios pendant longtemps avec Balance Ton Quoi. Un titre en lien avec le mouvement Balance Ton Porc, un clip qui dénonce les discriminations et inclus une leçon sur le consentement :

Pour une fille belle t’es pas si bête. Pour une fille drôle, t’es pas si laide.

La discographie des Little Mix comprend plusieurs titres féministes. On a choisi l’hymne Salute qui résonne fort en nous :

Ladies all across the world, listen up, we’re looking for recruits

On ne pouvait pas oublier l’incontournable Who Run The World (Girls) de Beyoncé :

Halsey proteste à travers son titre Nightmare et son clip :

I’ve been polite, but won’t be caught dead letting a man tell me what I should do in my bed

Ariana Grande, Lana Del Rey et Miley Cyrus ont collaboré sur le titre Don’t Call Me Angel qui figure sur  la BO du film Charlie’s Angels, réalisé par Elizabeth Banks. Qui a dit que les femmes ne savaient pas se battre ?

I make my money and I write the checks, so say my name with a little respect

Plus question de rester sagement silencieuse pour Katy Perry :
I am a champion and you’re gonna hear me roar

Sisters Are Doin’ It For Themselves, le classique de Eurythmics sur la sororité :

Now this is a song to celebrate the conscious liberation of the female state!

Dans SLT, Suzane chante sans filtre des paroles crues mais révélatrices du quotidien des femmes :

Tu vas quand même pas refuser. T’façon si tu dis non, moi j’entendrai un oui.

 

Aretha Franklin demande du Respect :

R-E-S-P-E-C-T. Find out what it means.

Il n’y a rien de mal à avoir confiance en soi, bien au contraire et Demi Lovato nous le rappelle :

You’ve had me underrated.

Garçon de Koxie. Un titre sur le harcèlement de rue qui a 11 ans mais qui est encore malheureusement actuel :

Hé grosse cochonne quand tu veux j’te prends !

Lizzo n’est pas du genre à s’abattre sur son sort et à oublier qu’elle est 100% that bitch :

Why’re men great ’til they gotta be great?

Kesha est une femme indépendante et n’a pas besoin d’un homme pour s’acheter quoique ce soit :

I buy my own things, I pay my own bills, these diamond rings, my automobiles

Joan Jett se fiche de sa réputation et clame qu’une femme peut faire ce qu’elle veut :

A girl can do what she wants to do and that’s what I’m gonna do

Janelle Monae valorise les femmes noires dans Django Jane :

We gave you life, we gave you birth. We gave you God, we gave you Earth.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s